Knysna, The shadow

Ce bouquin tortille du cul depuis un moment sous mon pif sans trop me titiller ; le fait est que j'accorde à 99% de blogueuses autant de crédit qu'à un oxymore (vanne d'intello décontracté). Par contre, lorsque certains membres de ma secte - le nom hypocoristique qu'on nous a gentiment attribué, à nous autres vils... Lire la Suite →

L’enfer, c’est « Les Autres »

Amateurs de funestes fresques zombiesques, friands d'univers caricaturalement chaotiques dans lesquels sévissent, sans raison autre que l'incoercible envie de mâchouiller de l'humain, des créatures venues d'outre-tombe ; aficionados de castagnes injustifiées, d'hobereaux se pavanant gorges tranchées, tripailles à l'air, à l'affût de la moindre esquille : ce premier tome n'est point pour vous.

Sexynterview with Vincent Lahouze

​Un soir de grisaille, il y a de cela quelques années, au gré de mes pérégrinations sur le web, je trébuchais sur un morceau de bravoure : "Je préfère une France qui crie Griezmann plutôt qu'une France qui fait grise mine". Lecture se fit. Plume acerbe, tout en finesse, sens aiguisé de la métaphore, etoffe... Lire la Suite →

Trente secondes avant de mourir

Ah tiens, ça fait une paye que je n'ai plus rendu de ces conneries. Ai-je perdu la main ou y ai-je pris mon pied ? Décor planté. Supense. Suspense. Thriller haletant. Mon regard de braise (voyez comment je m'y fais) s'est, ce coup-ci, porté sur Trente secondes avant de mourir de Sébastien Theveny, qu'il me... Lire la Suite →

L’imagerie – Adrien Lioure

Hello to you ! Ça pète ? Moi, à part les coucougnettes qui serfouissent frugalement, tout baigne ! Aujourd'hui on cause Imagerie, découvert dans le cadre du Prix du Cercle Anonyme de la Littérature. Une trouvaille bien capotée, je dois l'admettre. Si cette couverture flasque a autant d'effets sur moi que le croupion de Nicki... Lire la Suite →

Le cri sauvage de l’âme – Frédéric Soulier

Dommage ! Voici le mot premier qui me caresse âprement l'esprit après fermeture de ce bouquin d'un rustre croquignolet, étincelant, ostentatoire. Je dis dommage ! Dommage qu'on se retrouve prisonniers d'une époque drôlement saugrenue, pris dans cet océan trouble de l'univers éditoriale où les orques ne font qu'une becquée des nourrains occupés à essayer de... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑