Osukatei ? té na suki.

À la découverte du titre et de la couverture, aussi adéquate soit-elle, je réalise le gigantisme de la charge qui m'incombe, la fréquence des battements de cils qu'il me faudrait adopter et l'aigreur des grincements de chicots qui en découleraient, car autant je respecte et apprécie nos amis végétaux, leurs vertus et leur munificence, autant... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑