Journée de la langue française

Bonjour les copinous ! Et non, je ne suis pas tant bée sur la tête, la journée de la langue franc-seize est célébrée le 20 Mars. C’était donc il y a deux jours. Mais comme j’en avais annoncé la couleur, vous en êtes à présent cerfs teints, j’ai eu quelques petits sushis. De toute façon, je suis un poids sans, et je l’étais déjà, tu n’étais même pané. J’ai donc, avec le peu de lucidité qui me restait, réfléchi à une façon de rendre aux mages cette belle et riche langue. Chose qui s’annonçait dure sachant que ma queue était molle hier. Mais Molière aurait voulu que ça dure. J’ai re-fléchi genoux, je/nous, tout était bon pour que je renoue avec Renaud, Honoré et Jean passe calciner Blaise et file au zoo, fi faisant de ces mots que je manie mal. Donc, si tu ne vois toujours pas le rat porc, dis-toi qu’il slame dans un club à la wak bar et que c’est tout simplement un con errant.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas trouvé les mots pour mon hommage. Alors, je vais vous partager cette petite dictée étourdissante qui le fait si bien.

Pour la petite anecdote, j’ai été testé avec cette dictée, et j’ai fait un sans faute, virgules comprises. 😎


Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère. De ce mariage, est né un fils aux yeux pers. Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire. Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d’être Lamère était Lepère.

Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu’il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère. Aucun des deux n’est maire. N’étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d’impair en signant Lamère.

Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire. Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd. Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand père Lepère, vient du bord de mer et marche de pair avec le maire Lamère, son petit fils. Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s’y perd !

J’ai envie de rajouter « Perce et persévère ! », j’en deviens rouge de colère. Mais j’ai peur qu’on me traite de père vert. Bonne journée !


16 commentaires sur “Journée de la langue française

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :