Lettre ouverte aux fans pleurnichards de romance

Bonjour les copinous. Comme vous le savez déjà, je ne loupe jamais une occasion de me faire des ennemis. De toute façon, une vie sans contraste est une vie morne. Mais ce n’est pas de ma faute, les humains ont le don de me titiller sévère. J’écris cette lettre car en l’espace d’une semaine, j’ai assisté à un tsunami d’indignation de fans inconditionnés de romance visiblement pas contents qu’il existe des personnes qui n’aiment pas leur oh combien grand genre préféré et prennent le courage de le dire. Il ne s’agit pas d’un ou deux articles, pas de deux ou trois posts, ni de quatre ou cinq commentaires mais d’une déferlante de messages allant tous dans un seul et unique sens : Arrêtez de dire que vous n’aimez pas la romance. Ah et notre liberté d’expression, vous nous la mettez où ? Pas là où je pense, j’espère ?

Que ce soit tout de suite bien clair : cette lettre ne s’adresse pas à tous les lecteurs de romance. Mais uniquement aux pleurnichards. Ceux qui ne supportent pas le fait que d’autres individus aient des avis contraires aux leurs.

Chers fans, vous faites chier à tout le temps chialer que votre romance chérie est sous-cotée, qu’elle se fait trop juger nanani nanana.. patati patata.. Que voulez-vous ? C’est ainsi depuis la nuit des temps : les gens regardent, lisent, jugent. On ne va pas réinventer la roue. Je l’ai dit, je le répète : tous les genres littéraires ont des détracteurs. Je n’en connais aucun qui fasse l’unanimité. Aucun. Ces genres ont aussi des lecteurs, des fans. Mais bizarrement, il n’y a que vous qui passez votre temps à pleurnicher. Moi, par exemple, j’aime bien la SF. Et une fois quelqu’un m’a dit « Je déteste la SF ». J’ai fait « Ah oui ? Pourquoi ? ». Il m’a répondu « Parce que c’est la fiction. C’est pas réaliste ». Euh ok. Vous voyez la puissance de l’argument. Trop fort. Mais malgré cela, je ne lui ai pas enfoncé la tête dans une cuve d’acide en lui criant « T’es cooon !!! ». Je lui ai simplement laissé jouir de sa liberté d’expression. Il a le droit d’avoir son avis tranché ou râpé sur la question. Voyez-vous, c’est pas si difficile de vous retenir. Si vous arrivez à retenir vos pets, vous devriez y parvenir sans trop de mal.

J’ai lu des livres classés romances à une époque. Et le rendez-vous a été manqué pour moi. Je ne sais pas si les auteurs que j’ai lus se sont tous passés le mot pour écrire des histoires avec les mêmes schémas à quelques nuances près, mais j’ai trouvé que c’était du foutage de gueule. Au bout de 3, 4 livres, je peux comprendre mais une fois la dizaine atteinte, je me dis qu’il y a un truc qui cloche. Je me suis fait à l’idée que ce n’était pas pour MOI. Déjà, rien que les couvertures pour la plupart me donnent envie de gerber. Mais il y en a que ça fait mouiller et je respecte cela. Mais lorsqu’on me demande mon avis, eh ben je dis ce que j’en pense. Et évidemment, ça ne plait pas.

Notez que je n’ai absolument rien contre les lecteurs de romance. On peut détester les Thrillers et fondre devant moi. Je ne pense pas non plus que ces lecteurs sont décérébrés ou bordéliques ou quelque chose dans le genre. Vous aimez, vous y trouvez votre compte, tant mieux pour vous. Même le scatophile a ses arguments que je respecte, aussi peu convaincants soient-ils. Alors je ne vais certainement pas lyncher un pauvre lecteur qui me dit qu’il aime la romance parce que l’amour, c’est beau. C’est un argument.

Puis si vous pouvez crier votre amour sur tous les toits, on a le droit de clamer notre désamour aussi, non ? Puis, vous avez vu vos attaques, un peu ? Y en a une sur Twitter qui me fait « Vous êtes là vous dites ne pas aimer lire les romances mais vous êtes les premiers à courir après l’amour. » Euh vous êtes sérieux là ? Donc si je comprends bien, tous mes lecteurs sont des malades mentaux amateurs de fellation post-mortem ?

Chers auteurs, vous avez le droit d’écrire ce que vous voulez. Puis apparemment, ça se vend bien. Alors c’est encore mieux. Si les auteurs des autres genres « jugent » que c’est facile d’écrire des romances, ils ont bien le droit, n’est-ce pas ? Si ça se trouve ils ont testé et ont justement trouvé que c’était simple. Au pire, vous avez aussi le droit de dire que les autres genres sont plus faciles à écrire. Pourquoi saouler la terre entière ? Y en a qui tentent. Dans une conversation sur twitter, j’ai déjà vu une auteure de romance écrire « le polar, c’est le plus facile. Il y a toujours une enquête. » Bravo ! Et il y avait genre une dizaine d’auteurs de polars dans la discussion. Je n’en ai vu aucun crier au diable. Tout le monde a respecté son avis. Mais dès qu’un lecteur a osé dire « Je pense quand même que la romance est plus facile à aborder », la romancière s’est enflammée on dirait un volcan, lapidant littéralement le pauvre lecteur en place publique. Mais meuf, tu viens de dire la même chose pour les polars il n’y a même pas deux minutes ! Et ce n’est pas le seul cas. Certaines âmes pragmatiques pourraient facilement croire qu’écrire des histoires à l’eau de rose vous fragilise (ça aussi je l’ai lu) Bah faites-les mentir en ouvrant un chouia vos esprits, ça coûte moins cher que d’ouvrir ses jambes.

Chers lecteurs, par pitié, lisez ce que vous voulez tant que c’est encore légal.  Des gens vous jugent peut être mais sachez qu’on est tous jugés. Et vos réactions par rapport à cela ne vous facilitent pas les choses. Si un mec vient me dire que le thriller, c’est nul, je ne vais pas me mettre à pleurnicher de midi à quartoze heures. J’aime ça et je m’en fous de ce que peuvent penser les gens. Donc voilà, faites pareil et le monde ne s’en portera que mieux.

Je ne suis pas un ennemi de l’amour. Je trouve juste aucun intérêt à lire une histoire qui en mets à toutes les sauces de la première à la dernière ligne. Nous lisons tous pour différentes raisons. Certains, dans la littérature, cherchent du réconfort, d’autres des rêves inaccessibles ou simplement de l’évasion. Toutes les raisons sont valables du moment qu’on y prend du plaisir. En ce qui me concerne, j’ai déjà lu des histoires plein d’amour mais étant donné qu’elles ne se limitaient pas à ça, eh ben j’ai kiffé. C’est le cas de Émulsion de Vanaly Nomain, très gnangnan, l’auteure. Mais sa gnangnanerie est une bénédiction. D’ailleurs, il faut que vous le lisiez. Une vraie pépite de chocolat caramélisée et une claque comme on m’en donne rarement.

Bon, c’est pas tout ça mais j’ai d’autres chattes à fouetter. Très cordialement, votre humble et terriblement sexy serviteur… qui vous PEACE dessus.

Oui c’était #MardiConseil.

36 commentaires sur “Lettre ouverte aux fans pleurnichards de romance

Ajouter un commentaire

  1. Vas-y, lâche-toi ! Exprime ton désamour ! Voilà, c’est bon là ? Tu te sens mieux ? Eh bien, je te mets au défi de lire mon prochain livre, et je suis prête à la critique. Vu que tout le monde a catalogué Emulsion comme un OVNI, je me suis promis que le prochain livre, je vais essayer de le mettre bien dans une case (c’est pas gagné, car dès le premier chapitre, je ne suis plus très sûre de moi), mais l’idée originale est de faire une romance… Alors, t’es prêt ?

    Aimé par 2 personnes

  2. Comment dire que la grande fan de romance que je suis est tout à fait d’accord avec toi. (oui, ça m’arrive parfois d’être en accord avec tes opinions).
    Bien que je ne m’arrête pas à ce style puisque j’aime aussi les polars, les thrillers, les classiques, le fantastique,… sauf peut-être la S-F. Non, parce que c’est de la fiction, mais je préfère me laisser embarquer par un beau brun que par le Faucon Millénium, mais ça Euloge, en tant qu’homme, tu ne pourrais pas comprendre.
    J’adore ton style pour mettre le doigt sur les points sensibles (ne te méprends pas les points sensibles d’un sujet et non d’une demoiselle) : Des gens vous jugent peut être mais sachez qu’on est tous jugés. J’avoue, j’adore !
    Comme je l’ai dit un jour : si tous avaient les mêmes goûts, les hommes seraient amoureux d’une seule femme et ce serait moi !
    En tant qu’auteur (inconnue, pour ceux qui penseraient : quelle prétention!), mon style est la romance. En tant que lectrice, mon style est varié.
    L’amour me fait rêver, les meurtres me font frissonner et l’horreur me fait vibrer.
    En bref, si Harlan Coben me dit que mon roman c’est du gnangnan, cela ne m’empêchera pas de dormir.
    PS : Euloge, si mon Alzheimer reprend, rappelle-moi tout de même de ne jamais te demander une chronique.

    Aimé par 4 personnes

  3. Tu es bien remonté beau prince . Cela ne vaut pas le coup de s’énerver . Laisse dire et laisse couler . Pour ma part, je lis de tout mais le blog est dédié à la romance . Nous assumons nos choix . Et je ne rentre jamais dans ce genre de polémique. Y a plus grave dans la vie . Chacun est libre ce que lui plaît . Ce n’est pas à moi de juger ce qui est bien. Et je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que la romance ne présente que des plats réchauffé ces dernières années . Aucun renouveau Hélas .

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas Twitter donc je n’assiste pas à ce genre de débats mais c’est triste quand même d’en arriver à ce point ! Moi je m’en fiche totalement je vais à la bibliothèque, je me sers et choisis les livres qui me font plaisir selon mes propres goûts ! Chacun son truc bien évidemment 🙂 Tous les goûts sont dans la nature !

    J'aime

  5. Je confirme, j’adore quand tu te lâches comme cela. Ben tout est dit. Je n’aime pas du tout! PAS DU TOUt. J’en ai lu, et je trouve que les histoires tournent toutes en rond, au bout d’une douzaine, le schéma rpétitif me gonflaient, alors chiao. Mais comme tu le dis, tous les goûts sont dans la nature, je regarde chaque opus de 007 alors que la recette est inchangée… depuis des lustres. J’en suis consciente, j’aime bien, et je sais pertinemment que beaucoup n’aiment pas, et je m’en fous royalement.
    Par contre le coup, les policier c’est facile à écrire… LOL.

    J'aime

  6. Alors, je ne sais pas comment, mais j’arrive toujours à n’être jamais au courant de ce genre de débats ahahah, bon en tout cas en tant qu’amatrice de romances, je ne vois pas en quoi je suis censée être gênée que certains n’aiment pas ! En tout cas j’ai beaucoup aimé lire ta réaction ! 😉

    J'aime

  7. Bonjour,
    Je ne prône ni ne milite pour un genre ou un autre; je suis simplement triste quand une personne me confie qu’elle n’a jamais ouvert un livre, un magazine, un journal, une bd, ou, pourquoi pas ? une liseuse…

    Sympa ici 🙂
    Bonne soirée.

    J'aime

    1. Je ne prône aucun genre ici. Je fais un constat. Je l’ai dit 1000 fois : que les gens lisent des romances h24, 365j/365, je m’en contrebalance. Je parle de mon expérience à moi, je pense en avoir (encore) le droit. Lisez ce que vous voulez. Si jamais vous êtes critiqués, personne n’y pourra rien. Je le répète, on l’est tous, plus ou moins. Juste, pour ceux qui passent leur temps à chialer, gueuler, ben je gueule à mon tour. Soyons fous jusqu’au bout. REprécision : cet article s’adresse aux pleurnichards, only. Je ne juge personne.

      J'aime

  8. Putain.. T’es vulgaire quand même quoi.. Bordel, ça me saoule 🙃
    Bon sinon, je viens de m’inscrire, je n’vaus jamais fais la relation entre me nom du blog et toi Euloge. Je crois que est la couleur du logo qui m’a mis le doute. C’est top, je vais pouvoir m’installer maintenant.. 😋 bonne journée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :