Calendrier des auteurs : Février

Hey Hey !! Ça va les gens ? Je vous retrouve aujourd’hui pour le deuxième mois du Calendrier des auteurs, Rendez-vous annuel créé par Magali de Lectures Familiales. Comme vous le savez (ou pas), je lui apporte un coup de doigts cette année.

Ce mois-ci, partez à la découverte de Bastien Pantalé.

27848717_2030932396947339_169217326_n.jpg

Bibliographie

L’Éveil, juillet 2014
Polar / SF / romance
Lien Amazon : http://amzn.to/2n9xHlo
Chronique d’Arnaud Touplain :
https://aucoindeslivres.wordpress.com/2015/04/29/chronique-leveil- bastien-pantale/


Sublimation, décembre 2016
Polar / trhiller psychologique
Lien Amazon : http://amzn.to/2nwGvD8
Chronique de Laurent Fabre :
https://www.facebook.com/groups/711915175588681/permalink/1343262359120623/


Cycle Ascendance
Science-fiction d’aventure
1. Le Baptême du Soleil, novembre 2014
Lien Amazon : http://amzn.to/2ndzK80
2. L’Écho Primordial, décembre 2015
Lien Amazon : http://amzn.to/2nCojrD
3. … à paraître
Chronique d’Angie Bonnet :
https://www.babelio.com/livres/Pantale-Ascendance- tome-1- -Le- Bapteme-du-
Soleil/817406/critiques/1306809


Un Lézard sur le Dos, décembre 2016
Témoignage
Lien Amazon : http://amzn.to/2zzBWON
Chronique d’Angie Bonnet :
https://www.babelio.com/livres/Pantale-Un-lezard-sur-le-dos- Catharsis-dun- douloureux-
c/974787/critiques/1390821

Site internet : https://editionslintemporel.wordpress.com/
FB : https://www.facebook.com/B.Pantale
Page Amazon : http://amzn.to/2nOPQDu

Petite biographie

Auteur fureteur, curieux de tout ce qui pourra le nourrir, Bastien Pantalé revendique sa volonté de s’essayer à divers registres. Un moyen de trouver, si ce n’est la gloire, son style propre. Polar, thriller, science-fiction, romance, témoignage, érotisme… une palette qu’il complète au fil de ses explorations. Itinérant culturel, esprit voyageur, cœur prêt à bondir… Son credo ? Partager ce qui le compose ! Avec Sublimation, il signe un premier thriller rythmé, original par sa dimension artistique.

Interview

Question piège : Deviner qui a posé quelles questions. 

  • Lire ou écrire il faut choisir ! Lequel des 2 est le plus indispensable ? (Magali ?)

Tu veux dire : si on attèle mes gonades à un pur sang en me menaçant de le lancer au grand galop si je ne choisis pas ? Heu… aïe… La lecture alors, tout part de là ! Elle permet de vivre tout plein d’aventures, de rêver, de se défouler, de muscler son imagination et son esprit critique. Je lirai beaucoup plus de livres que je n’en écrirai, alors oui, la lecture. Et puis, comment pourrais-je savoir si ce que j’écris a un sens si je ne peux plus lire, hein ? Ecrire, je peux le faire dans ma tête, rien ne m’en empêchera, pas même un canasson pervers.

  • Marvel ou DC Comics ? Je sais ça n’a rien à voir avec les romans mais c’est un moyen de sélection 😛 …Quoi ? Comment ça j’ai dis que je ne faisais pas de sélection ? Ah ! Bon tant pis faut quand même répondre à la question.
    (Euloge ?)

 

Je n’ai jamais lu aucun des deux, alors je m’en bats ce qu’il y a à l’autre bout du cheval ; choisis pour moi ! Par contre, si on parle de films, alors là, le choix est cornélien… Les premiers Marvels produits avait une vrai âme super-héroïque, et puis on les découvrait, ces héros-là, leurs visages, leurs pouvoirs, c’était nouveau en quelque sorte. Aujourd’hui, ce ne sont que démonstration d’effets spéciaux et d’humour bas de gamme (mais je regarde toujours). DC, je connais moins, mais rien que pour les derniers Batman, et les Joker fantastiques qu’ils nous ont servi, je dirais DC. Egalité pour les collants et les combinaisons moulantes, par contre !

  • Le lait avant les céréales (au chocolat précisément) pour ou contre ? … Là aussi c’est la sélection pour savoir si vous êtes aptes à répondre aux questions suivantes 😉 (Magali ?)

Z’êtes pas bien, non ? Hérétiques ! Je comprends ce qui peut motiver ce choix, à savoir immerger le moins de Chocapic possible afin qu’ils restent bien croustillants, mais non non non ! Céréales puis lait. D’une, t’en mets plus dans le bol, de deux, ça t’évite des débordements intempestifs lorsque tu plonges ta cuillère dans le tout. Non mais oh ! Le lait avant les céréales… qu’est-ce qu’il ne faut pas lire !

  • Les chroniqueurs sont souvent débordés….Comment vous les soudoyez? Oui, oui je confirme j’essaie de voir ce que je pourrais récupérer dès que je reprendrais des services presses 😀 (Euloge ?)

Bah à part leur permettre de découvrir des bouquins gratos (et des photos à poil), je ne vois pas ce qu’on peut offrir d’autre. Aucun soudoiement pour moi. Si un chroniqueur a envie de lire l’un de mes livres, tant mieux, sinon, il n’y a pas de quoi se morfondre, si ? En plus, si tu forces la main à quelqu’un, il y a des chances qu’il n’apprécie pas trop l’acte… Hé oui, ça s’appelle un viol littéraire. Bon, par contre, ceux dont j’attends le retour depuis trois ans, il va sans dire que je ne leur ferai plus de proposition.

  • Quel est votre chroniqueur préféré ? Allez profitez-en pour lui faire un p’tit coup de pub 😉 (Euloge ?)

On est obligé de citer la tenancière du calendrier ? Non ? Parce que je ne vois qu’elle ! Ahah 😀 Mention spéciale pour ton investissement, Magali, ça me laisse admiratif. Je citerai tout de même Monseigneur Laurent Fabre, sa passion du thriller le précède, mais ma chouchoute à moi reste la sensible et attentive Angie Bonnet. Oui oui, au risque de surprendre certains mauvais esprits, la dame n’a pas de compte Amazon ni de blog ; elle se contente de chroniques pointilleuses et passionnées sur Babelio, et malgré ça, elle compte beaucoup pour moi.

  • Sachant que vous ne vivez pas de vos écrits, que faire sa promo c’est galère, que la moitié de vos lecteurs (dont moi – Bonjour Dory !! ) oublie de mettre les commentaires sur Amazon pour vous permettre une meilleure visibilité….. Qu’est ce que cela vous apporte d’écrire ? (Magali, facile)

Bon déjà, arrête de me vouvoyer ! Ça me saoule ! On va se mettre à parler soutenu bientôt. Je ne me suis jamais posé cette question. Pas besoin de raison, ou de motivation, c’est une évidence, point barre. Par contre, si je n’écris pas, là ça va moins bien. Si j’essaie de prendre un tant soit peu de recul, c’est peut-être la seule chose qui me permette de donner une vraie orientation à ma vie. Avant ça, on peut dire que j’étais largué, ouais. Et puis, comme la grande majorité des auteurs, je pense que j’ai envie de toucher les gens avec mes mots (à défaut de les toucher avec autre chose)

  • D’ailleurs imaginez (il faut dire qu’on en est pas loin :D) que toutes promos soient interdites sur les réseaux…. pire, vous n’avez que la couverture et la 4ème pour trouver des lecteurs. Comment faites-vous ? Même les moyens les plus vils sont acceptés !!! (Magali ?)

Fichtre ! J’vais être obligé de montrer mes fesses sur mes couvertures encore ? Je me concentrerais davantage sur les lecteurs au format papier. Donc plus de séances de dédicaces en libraire, les marchés, le trottoir…

  • Vous est-il déjà arrivé d’avoir recours à des méthodes plus ou moins douteuses pour trouver l’inspiration ? Un joint ? Un marabout ? Une partie de jambes en l’air (ça peut aider 😛 )? (Euloge ?)

Je ne l’ai jamais fait dans le but de trouver l’inspiration, mais oui, effectivement, certaines conditions chimiques permettent aux idées de venir plus rapidement, ou plus nombreuses et originales. L’alcool, pas vraiment, ça m’inhibe les synapses, pareil pour l’endorphine. La weed en revanche, fonctionne assez bien, mais pour l’inspiration seulement, pas la production (je mettrais deux plombes pour pondre un paragraphe). Alors les premières heures de la nuit, ça cogite pas mal, je me note quelques idées pour les reprendre plus tard… mais ça fait très longtemps que cela ne m’est pas arrivé. Un esprit sain dans un corps sain… Ouais, un corps sain quoi !

  • Allez pour finir une petite anecdote comique et/ou croustillante sur votre vie d’auteur 😉

« Croustillante »… C’est moi ou cette interview tourne pas mal autour du trou d’balle ? J’ai même pensé que le Sieur Soulier était à l’origine de plusieurs de ces questions, c’est pour dire. Ce n’est pas franchement une anecdote (ni un secret d’ailleurs), mais j’ai écrit un truc érotique sous pseudo. Voilà.

Voilà voilà. C’est tout pour le cobaye de Février. Mais nom d’un trou de balle, pourquoi c’est toujours moi qui me ramasse les questions les plus chelou ? Allez ! See you soon !

Un commentaire sur “Calendrier des auteurs : Février

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :