#MardiConseil #2 : E-Storic

​Hey Hey !! La forme ? Prêts pour ce #MardiConseil ? Celui là devrait parler à tous, alors faites comme d’hab, posez-vous, prenez un peu de scotch, ça va secouer. Non je ne vous  demande pas d’attacher les gosses. Quoique… Le scotch, vous le buvez. Voilà. Le conseil d’aujourd’hui se trouve dans un livre. Mais quel livre !!

esto.jpg

On prend tous du plaisir à surfer sur Internet. Que ce soit pour communiquer avec des proches, voyager sans bouger de chez soi, draguer, arnaquer et j’en passe, Internet semble nous être d’une très grande utilité. A chaque fois que tu as un problème à résoudre et que tu te retrouves malencontreusement bloqué, Il y a cette petite phrase courte, intense et poétique que le vent vient souffler tendrement au creux de ton oreille : « Google est ton ami ». Puis tu te dis « Non mais quel con, je fais. Pourquoi est ce que je me casse la tête depuis deux minutes à essayer de trouver un moyen efficace pour tuer ma femme alors que j’ai un ami qui connaît tout ? » Et hop tu t’y jettes, lances ta requête et enjoy !! Au passage « Miam miam, plutôt bonne, cette nana »… Clic clic… D’un clic à l’autre, tu finis par te perdre dans les méandres du web à zyeuter Dieu sait quoi !! Et au finish, tu te rends compte qu’en l’espace d’une heure, tu as visité une vingtaine de sites. Wow l’exploit !!! Avant de fermer le navigateur, un petit coup de balais ni vu ni connu et hop tu te sens en sécurité. Demain, tu recommences.. Le jour d’après, pareil. Et ainsi de suite. La routine quoi !

giphy.gif

Maintenant imagine, pendant que tu es tranquillement entrain de lire ton humble et terriblement sexy serviteur, que tout… Mais absolument TOUT ce que tu as fait sur Internet depuis le tout début, tu sais, depuis les fameux modems 56k, se retrouve dévoilé au grand jour sur un site pirate que personne ne parvient à mettre hors ligne, même pas moi, ton héros de tous les jours; visible à TOUS, les amis, la famille, les INCONNUS. Hmmm là ça commence à devenir de moins en moins sexy. Comment réagirais-tu ? Serais-tu de ceux-là ? De ceux qui s’en battraient royalement les roubignoles parce qu’ils n’auraient absolument rien à se reprocher ? De ceux qui prendraient la situation avec humour ? Ou plutôt de ceux qui devraient avoir recours à des solutions plus radicales, comme le suicide, ne pouvant supporter une mise à nue, une violation incongrue de leur intimité ? D’ailleurs en quoi est ce que cela peut impacter sur ta vie ? Ton patron qui découvre que tu passes tes journées (et tes nuits) à consulter le profil de sa femme,

8.gif

Ta femme qui tombe sur ta dernière recherche « Comment tuer sa femme sans laisser de traces ? ».

5.gif

Ou tes parents qui tombent sur ton « Comment réussir son bac sans travailler ».

7.gif

Tu as aussi « Comment devenir une pute en 10 étapes ».

16.gif

Imaginez que vos amis, vos parents ou vos employeurs découvrent que vous avez largement contribué à faire de cette « requête » drôlement poétique, une des recherches les plus googlisées de l’année !!!

Voilà un bref aperçu de ce que vous réserve E-Storic, un roman d’anticipation qui vous placera au coeur d’un dilemme pour le moins déroutant.

J’ai commencé cette lecture avec beaucoup d’entrain, le sujet me parlant particulièrement. J’ai donc assez rapidement fait rencontre avec la plume de l’auteur. Timide au premier abord, mais déjà extrêmement fluide. La viscosité, ce n’est pas son truc, à ce Monsieur. L’entrée en matière ne se fait pas attendre. On est tout de suite plongé dans le contexte à travers le héros, jeune comme toi (sans vouloir vexer les mamies, vous avez eu votre quart d’heure de gloire sur les modems 56k), internaute lambda, qui fera office de témoin et narrateur de ce chamboulement à échelle planétaire.

Historiques dévoilés blabla etc… Ok mais encore ?!

Croyez-moi, vous serez servis. Parole de sex-symbol !!  On pourrait facilement s’imaginer ou en tout cas penser mesurer toute l’étendue des conséquences d’un tel évènement, c’est l’impression qu’on a au tout début. Mais l’auteur ne se limite pas à la presque banalité de la chose. Il va beaucoup plus loin et nous fait assister à une évolution crescendo de l’impact. Des issues les plus banales aux plus subtiles, beaucoup plus indirectes mais non moins bouleversantes. Il ne s’agit pas  d’un simple problème posé là, statique attendant un dénouement certain. Il évolue, grandit, s’étend jusqu’à envahir complètement. A chaque fois que vous pensez avoir passé en revue toutes les conséquences possibles, l’auteur vous assène un nouveau coup. Et là vous vous dites « Ah tiens, je n’y aurais jamais pensé ».

Ce roman dépeint de prime abord l’insouciance dont fait preuve notre société en ce qui concerne son utilisation d’internet. Ce sentiment de liberté, de sécurité, d’anonymat. Ensuite l’impact que peut avoir une telle révolution numérique sur tous les plans tant de notre société que de nos vies personnelles. A quel point notre beau petit joujou est capable de se retourner contre nous (non.. pas ce joujou là, lui il tourne, il ne se retourne pas. A moins que vous soyez acrobate, mais ça doit être extrêmement douloureux, ouïlle). Tous les scénarios possibles sont passés en revue, pour permettre au lecteur de faire appel à sa propre conscience et tirer ses propres conclusions. En prime, un survol de la psychologie humaine, une immersion dans l’âme, une démonstration de la capacité d’une société à s’adapter face à une situation de crise. Mais s’adapter positivement ou négativement ? Là est la question.

giphy1

Sans être moralisateur, ce livre vous pousse au questionnement à travers un récit d’un réalisme effrayant. Parce qu’avec du recul, ce n’est pas tout à fait inenvisageable qu’on en arrive là, sachant que tous nos pas sur internet laissent des traces qui ne peuvent être effacées d’un coup de Karcher, contrairement aux traces de sang dans mon abattoir humain. Ces traces sont conservées et exploitées. Vous avez déjà eu cette impression de trouver ce que vous cherchiez sans même avoir demandé ? Sur le coup vous vous êtes dit « Oh ! mais c’est sympa ce truc ». Bien sûr que c’est sympa. Puis vous vous êtes sûrement dit « Ah tiens, ils doivent tous être médiums chez Google », ou encore « hmmm le hasard fait bien les choses ». Eh ben non, rien de tout cela.

giphy (1).gif

Dieu ne joue pas aux dés

Google non plus. Face de bouc encore moins.. Ni tous les autres d’ailleurs.

L’univers se démarque pour son côté imagé et réaliste qui fait que le lecteur s’y projette facilement et s’approprie les émotions des différents protagonistes. Tout ce que l’on peut reprocher à ce roman, c’est la fluidité de la plume qui la narre. C’est direct et sans fioritures. Ce qui ne sera certainement pas pour vous déplaire.

Ah tiens, c’est #MardiConseil, c’est censé être court.

Mon conseil ? Lisez ce livre, vous comprendrez. Ah et je me donne, en toute humilité, un score de 99. Mais ça aussi pour le comprendre il faut avoir lu le livre qui, au passage, se lit d’une traite. Une petite centaine de pages. C’est par ICI . Allez ! See you soon !!

52130.gif

12 commentaires sur “#MardiConseil #2 : E-Storic

Ajouter un commentaire

  1. Est ce un roman français, enfin je veux dire l’auteur est il français? Car je ne suis pas en France du coup c’est pour savoir 🙂 Ca a l’air super génial et les plumes fluides qui ne traînent pas j’adore. J’en ai lu un comme ça très récemment, en français ça s’appelle le huitième livre de Vesale.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :