Eulo’con ou Éloquent ? #1 : La fille du resto

Dès l’instant où mes beaux yeux se sont posés sur elle, je l’ai su. J’ai su qu’elle était la bonne. Sa coiffure en vrac, son regard fuyant, ses lèvres pulpeuses, ses courbes parfaitement arrondies.. Que d’ingrédients de qualité pour un cocktail mirobolant au petit déjeuner. Je l’ai regardé. Elle m’a sourit. Qu’est ce que j’aurais aimé arrêter le temps à cet instant précis, lui sauter dessus, déchirer sa petite robe moulante à paillettes, lui susurrer quelques uns de ces mots dont j’ai le secret, et enfin assouvir mon désir le plus ardent. Mais je ne pouvais pas. Dans un restaurant, à l’heure de pause qui plus était, c’aurait été mal vu. Les humains et leurs protocoles à un sous et demi. Les humains et leur auto censure ébouriffante. Aucune liberté dans ce monde d’aigrefins. Je l’ai regardé. Elle m’a sourit. M’a rapidement lancé un regard timide puis l’a aussitôt replongé dans son assiette encore pleine de cette merde dont les chinois ont la recette. Je l’ai sentie gênée. Certainement parce que mon regard commençait à se faire insistant. J’ai envie de dire loin de moi l’idée de la mettre mal à l’aise. Mais ce serait mentir. J’ai voulu briser ses barrières, la posséder entièrement, la déstabiliser de mon regard vif et perçant. J’ai voulu lui parler, me simplifier la tâche, mais comme hier et le jour d’avant, je me suis dégonflé. J’ai, cependant, un alibi solide. J’aurais de graves problèmes de communication si j’en crois la blonde à forte poitrine qui me sert de psy. Elle a réussi à me le mettre dans le crâne, la bougresse. Pourtant, à chacune de nos mièvres séances, tout ce que j’ai jamais pu entendre, c’est le son bruyant de son coeur battant à tout rompre. Pauvre petit coeur, qui ne devait certainement plus supporter de rester coincé dans cette poitrine faite de plastique et de soude caustique. Au point où il désirait en sortir d’un bond. Ce bruit s’intensifiait à chaque fois que j’étais près d’elle. Ces battements saccadés ont toujours sonné comme un appel ultime et désespéré d’un organe réclamant sa libération. L’idée m’a effleuré à plusieurs reprises mais tout cela n’est pas très sain, n’est ce pas ? De toutes façons, c’était le cadet de mes soucis. J’ai eu un coup de foudre pour la fille du resto. À première vue, elle m’a semblé si gentille, fragile et innocente. Un parfum de pureté se dégageait de tout son être. Je l’ai regardé. Elle m’a sourit.

J’ai eu le coeur dégourdi après ce petit moment privilégié. Elle et moi, seuls dans cette petite pièce parfumée au Jasmin. Après des semaines de tentatives plus ratées les unes que les autres, je l’avais enfin devant moi. Elle et ses cheveux en pétard, son regard toujours aussi fuyant, ses magnifiques yeux globuleux et ses formes généreuses. Complètement lovée dans mes bras. J’ai déposé un doux baiser sur son front et chuchotté de ces douces paroles au creux de son oreille. Je l’ai regardé. Elle m’a sourit. Je pouvais écouter son cœur battre de façon accélérée. Je pouvais sentir son flux sanguin s’emballer. Mes mots ont commencé à faire leur effet, ils lui sont montés tranquillement au cerveau. Le temps qu’elle en cherche le sens, j’ai déposé tendrement mes lèvres sur les siennes, les ai savouré dans un baiser ultime. Langoureux et passionné. Elle m’a regardé. Je lui ai sourit. Elle a à peine eu le temps de comprendre que déjà elle rendait son dernier souffle, dans un soupir de soulagement orgastique. J’ai tendrement retiré la petite aiguille de son si joli coup. Une mort douce et sensuelle. Beaucoup moins que la précédente mais toujours aussi apaisante et spectaculaire. Je pouvais à présent aller répondre à l’appel du coeur de la psy.

Alors Eulo’con ou Éloquent ? 😁 See you soon !!

10 commentaires sur “Eulo’con ou Éloquent ? #1 : La fille du resto

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :