Émulsion – Vanaly Nomain

Titre : Emulsion

Auteur : Vanaly Nomain

Genre/Thèmes : Fantasy/ Dystopie/ Romance

Résumé :

Deux mondes. Deux amours. Un Choix impossible.
Une quête de soi qui transporte Maïa dans un voyage mystique et quantique,
mêlant Orient et Occident, illusion et réalité, au coeur de l’amour éternel.
Emulsion, ce sont des âmes qui se cherchent et ne se trouvent pas.
Le visible et l’invisible, unis dans une émulsion alchimique.

Du Laos à la France, dans l’esprit de la jeune fille de quinze ans,
tout se mêle, se chevauche, se lie.
Mais la rencontre avec un étrange garçon bascule sa vie
et lui impose de faire le choix d’un destin dans un monde en perdition.

Hey Hey !! Je vais vous parler aujourd’hui d’un roman, je vous le dis tout de suite, époustouflant, exaltant, envoûtant et j’en passe. De ceux qui devraient être lus par tous. Tous, sans exception. Et pour vous dire à quel point il devrait, j’offre un e-book à quiconque le souhaite. Il s’agit d’un voyage hypnotisant, une confrontation perpétuelle entre rêve et réalité, entre visible et invisible, entre raison et non raison, entre être et non être, entre calme et tumulte. Un roman dont il m’est difficile de parler car ne sachant trouver les mots justes pour exprimer ce qu’il m’a fait ressentir. Nommer serait réduire, restreindre, limiter. Il y a des choses, des sentiments qui ne devraient point être nommés car sinon ils deviennent concepts et non réalité. Car sinon ils deviennent idées et non expériences, m’a-t-il appris.

Tout commence au Laos, où l’on découvre Maïa, 9 ans, innocente, naïve et pleine de vie, ainsi que son grand père, l’archétype du chaman fou à lier, aliéné et déterminé, et en même temps toute la magie de leur relation fusionnelle. Les premières lignes, très déterminantes, renseignent sur l’univers et la plume de l’auteur et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont particuliers, uniques. Mais faisons les choses dans l’ordre.

La petite Maïa est déportée chez ses parents à Paris où elle va devoir se faire à une nouvelle vie, à une nouvelle atmosphère. Loin de la sérénité du Laos, près de l’agitation de Paris. Loin du calme de l’Orient, près du tumulte de L’Occident. On découvre une adolescente apeurée, indécise, cherchant sans cesse un sens à sa vie, à son étrange constitution. Une adolescente en parfait décalage avec les autres, avec son temps, avec son monde. La tension est palpable, l’atmosphère chargée de secret et de non dits. Pourquoi semble-t-elle si différente des autres ? Que lui cache-t-on ? Elle se demande, le lecteur aussi. Commence alors une quête profonde dans laquelle le lecteur se retrouve happé, aspiré malgré lui. Un voyage entraînant hors des frontières du temps et de l’espace, entre concret et abstrait.

C’est le coeur semé de doute que j’ai entamé la lecture de ce roman. Un doute rébarbatif mêlé à une appréhension maladive. La découverte du prologue et des tout premiers chapitres ne m’auront, a priori, pas aidé à en faire abstraction. Ces chapitres représentent la rencontre avec l’auteure et son univers. Une rencontre incongrue à première vue, une vision brouillée pour un cerveau humain formaté au rationnel, à une réalité protocolaire. Mais même dans mon appréhension, je sentais, malgré moi, cet univers particulier s’immiscer crescendo en moi comme un fredonnement, une douce mélodie qui s’élance, s’infiltre et s’exhale au rythme des battements d’un coeur oscillant entre stupéfaction et admiration. Stupéfaction face à un univers insoupçonné, féérique et tellement réel en même temps. Une vérité illusoire, une illusion véridique. Admiration face à une plume tendre, profonde, transcendante… De celles qui touchent sans détour en plein coeur, juste là où il faut pour captiver, scotcher, transporter. Il s’y dégage une générosité sans limite, un amour sans faille, une passion profonde. Une plume sensible, d’une sensibilité qui percute et frappe de plein fouet.

Ce roman est beau, d’une beauté pure et  exquise. Pas un instant d’ennui. 400 pages que j’ai eu le plus grand mal à achever. Non pas par lassitude, non pas par ennui. Plutôt par gourmandise, par égoïsme, par retenue. Ce sentiment de proximité que l’auteure créé avec le lecteur, ce lien indéfectible qu’elle tisse entre lui et les personnages, le magnétisme de l’univers que l’on découvre, apprivoise, s’approprie. Tous ces éléments créent une profonde addiction à tel point que l’on ne souhaite plus s’extirper de cette histoire, de cet univers dans lequel on s’enracine au fil des pages.

Émulsion est un pari risqué. Un brassage improbable. Un roman à ne mettre dans aucune case. De la fantasty parfaitement ancrée dans un univers frêle, chaotique et criant d’authenticité. De la romance, la vraie. Loin des clichés. De l’amour sonnant comme une élégie, un regain d’espoir, un rêve éveillé que l’on se surprend à apprécier. De la spiritualité, jonchant cette histoire sans plonger dans le prosélytisme, loin des récits prosaïques. De la science comme je l’aime. Celle qui n’hésite pas à faire recours à l’irrationnel pour expliquer le rationnel. Celle qui passionne, qui plonge au coeur de l’univers, au coeur de l’atome. Celle qui oscille habilement entre l’infiniment petit et l’infiniment grand. De la philosophie, celle qui sonde l’âme humaine, la met à nue. Celle qui place la société face à l’évidence de sa barbarie. Un miroir que l’on a du mal à contempler. De l’utopie qui tourne lentement et sûrement en dystopie donnant un aspect futuriste à ce roman. Tous ces éléments, réunis en un seul et même morceau, en une seule et même entité , indissociables, complémentaires, tels les molécules d’eau dans un verre. Un mélange qui aurait pu aboutir à un plat avarié, indigeste. Mais l’auteure maîtrise parfaitement ce brassage en perpétuelle émulsion.

C’est sans parler des personnages, tous plus consistants les uns que les autres. Des principaux aux récurrents, ils ont chacun un rôle précis, une utilité bien définie. On s’identifie à eux, ressent leurs craintes, leurs motivations, se les approprie. Un travail minutieux de la part de l’auteure. Le récit est poétique, berçant, perçant, magnétique. J’exige et attend d’un livre qu’il ait minimum de qualité littéraire, une clarté syntaxique, une maîtrise linguistique, une cohérence, une particularité stylistique… Avec celui-ci, j’ai été servi bien au delà de mes espérances. Les phrases sonnent justes, les dialogues sont fins, révélateurs et les détails importants pour la compréhension de l’histoire subtilement distillés. Le tout tissant une intrigue solidement campée et jalonnée d’un tourbillon d’émotions en tout genre.

Les fins et moi, pas le grand amour en général. Mais ce coup ci, c’est un nouveau pari réussi pour l’auteure. La touche finale est, à l’image de tout le reste, percutante, intrigante et révoltante. J’en ressors pantois, patraque, furibond. Et me connaissant, c’est très bon signe. Une fin comme je les aime, de celles qui vous laissent sur le cul, interloqué et plus que jamais assoifé, attendant la suite comme un chien devant un os. Heureusement qu’il y a une suite.

Pour une fois, je vais faire court car mes mots ne seront jamais suffisants pour qualifier ce roman à sa juste valeur, ni à la hauteur de ce récit dense et rythmé. Je préfère vous inviter à lire ces quelques pages, à découvrir cette histoire tout en douceur, haut en couleurs, un récit qui exhale un parfum de gaieté, d’espoir, d’illusion, de désillusion, d’amour tant pour l’être humain que pour la nature. Un récit vivant, d’une maturité déconcertante quand on réalise qu’il s’agit du premier roman de l’auteur. Une histoire qui accroche, qui prend aux tripes et bien plus. Une auteure talentueuse à suivre de très près.

PS: Il est en promotion pendant tout le weekend : 0.99€ pour ce chef d’œuvre. Ça y est, je l’ai dit. Ce livre est un chef d’œuvre. Profitez-en.

Lecture effectuée en écoutant :

  • The Greatest, Sia

  • The Scientist, Coldplay



  • What about us, P!nk

     


4 commentaires sur “Émulsion – Vanaly Nomain

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :