Série Empire : Drama & Musique

Hey Hey! Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé Série TV, tiens ! Aujourd’hui je vais vous parler de la série Empire et principalement de la musique au centre de cette drama dont vous avez sûrement déjà au moins entendu parler. Si ce n’est pas le cas, pas de panique, je vous fais une petite mise en bouche.

Lucius Lyon est une légende vivante du hip-hop. Grâce à son ambition, il est depuis une quinzaine d’années l’un des producteurs les plus riches d’Amérique avec Empire Records, sa maison de disque en plein essors. La companie est en phase de devenir publique et Lucious a été diagnostiqué atteint d’une maladie incurable : la sclérose latérale amyotrophique. Il a donc très peu de temps pour designer un successeur à la tête de l’entreprise. Il se tourne alors du côté de ses enfants.

André, l’aîné, est diplômé de Harvard. Il est à la tête des finances de l’entreprise, ce qui fait de lui la personne la plus « qualifiée » pour le poste. André se donne corps et âme à l’entreprise, il est à fond. Il soufre cependant, en plus d’une bipolarité, du syndrome du gosse en quête de reconnaissance. Il veut à tout prix plaire à son père et lui prouver que c’est lui, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Évidement, le père ne l’entend pas de cette oreille. La vie n’est pas si belle!

J’ai découvert cet acteur dans 90210. Il est très talentueux et son personnage lui colle à la peau. Le côté déséquilibré du personnage Andre est une force tranquille, la fameuse eau qui dort. Cela fait de lui une personne imprévisible et très dangereuse.

Jamal, le second fils de Lucious est un jeune homme généreux et très talentueux. Cependant Lucious, très « old school » et « hardcore » l’a toujours considéré comme une déception, un échec du fait de son homosexualité.

Jussie Smolett joue parfaitement ce rôle. C’est un personnage très rayonnant et décontracté. Loin des clichés. Il force la sympathie pour son côté sensible et profondément humble.

Hakeem, le benjamin, est un rappeur talentueux sur les traces de son père: hardcore, bad boy. Il a l’admiration et le soutien du paternel, c’est celui à qui il s’identifie le mieux. Mais il se trouve que Hakeem est aussi la  représentation parfaite du gosse pourri gâté. Ce dernier caractère ne joue pas vraiment en sa faveur quand à ce qui les motive tous : la tête de L’Empire.

Niveau jeu d’acteur, ce n’est pas du grand art mais il est bien taillé pour ce rôle. Décidément, jouer le « fils à papa » lui convient parfaitement. Il m’énervait beaucoup au début. Il faut le dire, c’est un gros con de macho. Mais dès qu’il prenait le micro, j’oubliais le gosse de riche hyper relou qui se la pète, il a un flot de malade, le bâtard. Et c’est le personnage qui a le plus évolué musicalement, il a beaucoup gagné en débit et en puissance lyrique déjà qu’il était très bon dès le début.

Impossible de parler des personnages sans parler de Cookie Lyon jouée par la fabuleuse, formidable, magnifique et extrêmement talentueuse Taraji P. Henson. Elle est, à elle seule, le poumon et l’oxygène de Empire. Son jeu d’acteur, ses répliques… C’est un pur bonheur que de la voir jouer.

Cookie est la « maman Lyon ». Lucious et elle ont grandit pauvres dans les rues de Philadelphie. Cookie flaire le talent de Lucious et se met un point d’honneur à le propulser au sommet. Mais pour cela, ils vont devoir se tremper dans des trafics plus que douteuses qui coûteront plusieurs années de prison à Cookie qui, elle, a préféré ne pas balancer son mari et porter toute seule le chapeau. Depuis, Lucious a fait son petit bout de chemin et a fini par réussir. Empire Records qui a, soit dit, vu le jour grâce au sacrifice de la maman Lyon, surfe sur la vague du succès. Cookie sort finalement plus tôt que prévu. 17 ans plus tard, elle est de retour et réclame son dû. Il s’agit d’un personnage haut en couleur au caractère bien trempé. 

J’ai apprécié cette série pour son côté imprévisible. Les membres de la famille ont tous des personnalités très divergentes et ont chacun leurs motivations. Ils ne sont jamais d’accord sur rien. Vue de l’extérieur, la Lyon’s Family peut paraitre désolidarisée et déséquilibrée mais en réalité, leur divergence est ce qui fait leur force. Pour la famille, ils sont prêts à tout.

Les rebondissements pleuvent dans cette série et on n’est jamais à l’abri d’une surprise. Les acteurs, pour la plupart, très jeunes sont talentueux. Terrence Howard (Lucious) est irréprochable comme d’habitude. Très grand acteur. Ils forment un duo de choc avec Taraji qui est entrain de devenir une légende vivante dans le milieu.

La Musique

On va maintenant parler de l’essence même de cette série: la musique.

Lee Daniels, le créateur et réalisateur de la série, voulait à la base raconter sa propre histoire (via le personnage Jamal): la discrimination qu’il a subit en tant que noir et gay (la totale, quoi!) sur un fond de musique à l’image de Glee. 

Empire dévoile les coulisses de l’industrie musicale: la scène, la pression, les dessous de table… Et pour les amoureux de la musique, voir cette industrie sous un nouveau jour, en plus de la tension dramatique, c’est que du bonheur.

Un soundtrack est publiée à la fin de chaque saison. Mais il ne s’agit pas ici d’une simple BO comme dans les séries traditionnelles. La musique de Empire a réussi à se détacher de l’écran et à réellement marquer son territoire dans l’industrie musicale. Les chiffres de vente des albums parlent d’eux-mêmes. 

Ce succès ne s’est, évidemment, pas fait tout seul. Lee Daniels a du s’entourer des « meilleurs » pour faire de Empire une véritable machine à hits. La supervision de la musique a été dans un premier temps confiée à Timbaland (il a été remplacé depuis la saison 3, J’EN PARLE ICI)le producteur légendaire, qui travaillait avec son protégé Jim Beanz. C’est principalement à Tim qu’on doit le succès de la musique de Empire et de la série même puisque c’est cette musique qui la fait vivre. Les réalisateurs donnaient des notes sur ce à quoi les chansons devaient ressembler et son challenge était d’en faire des hits. Rien que ça!

«La musique pour la télévision est absolument différente de la musique pour la radio»Jim Beanz.

Et pour porter ces magnifiques chansons, la série a dû faire défiler des grands noms de l’industrie musicale. Comme Alicia Keys, Mariah Carey, Estelle, Snoop Dogg, Charles Hamilton, Rita Ora, Jennifer Hudson et j’en passe.

Je vais donc vous parler de quelques  chansons dans un top 15. De base, j’étais partit pour un top 10 mais impossible à faire. J’avais l’impression de laisser passer de magnifiques chansons et même là j’en laisse énormément mais on ne va pas non plus faire un top 100. Tiendriez vous ? Peut-être, à vous de me le dire. Voici donc mon top 15.

15. Drip Drop

Un hip hop uptempo de Hakeem Lyon, hot et très accrocheur à la Lolipop. Ça donne grave la pêche comme disent les jeunes (bah non chui pas un jeune wesh) 

« Drip Drop, Drip Dripity Drop. Drip Drop… » En soi, ça ne veut rien dire mais qu’est ce que c’est entraînant 😁

14. Like my Daddy

Jamal a réussi à se frayer un petit chemin et à se faire une place au soleil. Il est désormais aux commandes. Lui, qui était le symbole de la compassion, de la tendresse, le « fragile » de service est désormais comparé à son père, manipulateur, fourbe et intransigeant. Mais cela ne l’enchante guère. Sur ce beat hip hop/trap violent, il décide de remettre les choses au clair. C’est un tout nouveau Jamal que l’on découvre à travers cette chanson.

13. I’m ’bout to blow

L’une des premières chansons de la deuxième saison. Hakeem a trahit son père. Il n’aura pas la tête de l’Empire mais ils décident, avec Cookie, de lancer leur propre label: Dynasty. Et avec ce titre en duo avec Timbaland (qui nous montre la capacité du producteur à se renouveler à travers un beat très trap new generation, pour la première fois dans la série), Hakeem veut rappeler à son père et au monde que c’est lui le « King » et qu’il va bientôt « exploser ».

12. Boom Boom Boom Boom

Lucious et ses inspirations. Il a repéré la rappeuse talentueuse Freda dont il vient d’assassiner le père en prison. Fourbe de son état, il décide de tirer  profit de la fragilité émotionnelle de la petite, de la prendre par les sentiments et de « jouer » le rôle de père pour bien se la mettre dans sa poche. Une prod lourde que Terrence Howard (Lucious) lui même a contribué à réaliser et un refrain aussi banal qu’entraînant

BOOM BOOM BOOM BOOM !! BANG BANG BANG BANG !!!

BOOM BOOM BOOM BOOM !! BANG BANG BANG BANG !!!

11. Walk out on me

Qu’est ce que j’adore ce petit bout de femme qu’est Courtney Love! Sa voix mélancolique, son timbre si particulier, elle a tout pour ele. Elle incarne Parfaitement  la star h24 sous stéroïdes. Sublime chanson qui rappelle les années 80.

10. Infamous

Jamal a reçu une balle dans le ventre. Il va mieux physiquement mais mentalement le choc demeure. Il n’arrive plus à se concentrer sur la musique et surtout à affronter un public. Kity, jouée par Mariah Carey, va l’aider à vaincre cette peur grâce à une bonne thérapie musicale.

9. All in


Cette chanson n’a pas été performé dans le show. Elle est passée de façon éclair en arrière-plan dans un épisode de la troisième saison. Ayant flairé son groove, je l’ai donc noté et shazamé. Elle m’a tout de suite fait penser à Crazy de la sublime Khelani que j’ai A-DO-RÉ. Un n-ième magnifique duo de la sublime Tiana avec Hakeem. Encore une prod qui fait bouger. Merci Rodney !

8. Starlight

J’ai déjà dit n-ième duo ? Eh ben c’est un un n-n-ième feat de choc que nous offre le duo Takeem (Tiana/Hakeem pour les profanes). Comment Tiana me fait rêver! Elle est toute minuscule, toute hèlouwa (je l’écris comme je le prononce 😁). Quand elle dit :

Oh ride in the night, on the back of your bike

J’ai envie de mourir de kiffance !!


7. Good people

André est au plus bas point. Il vient de perdre sa femme et son ex-futur bébé avec. Bipolaire et dépressif de son état, il encaisse doublement mal la nouvelle surtout qu’il a assisté à la chute. Ses frères, Jamal et Hakeem décident donc de lui apporter leur soutien de la seule manière dont ils peuvent et savent le faire: en musique. 

Ce son m’a profondément touché et il touchera sûrement chacun de vous parce que c’est une situation à laquelle tout le monde peut s’identifier. On n’a peut être pas tous déjà perdu un être cher mais on a tous déjà été au moins une fois dans le goufre, submergé par un flot d’émotions douloureuses que ce soit à cause d’une déception amicale, amoureuse, une rupture, un mauvais délire et j’en passe. Le rythme est mélancolique et Hakeem rappe en sanglotant. J’avoue avoir, moi aussi, à cet instant versé une larme tellement c’était émouvant.

[…] Even if we don’t fully understand why do bad things happen to the good people

So much pain, it’s still a lesson

Sometimes it rains, it’s still a blessing[…]

…You never know how much you truly have until you go without it

One day it’s gonna turn into another season

You’ll gonna see that all your tragedy was happened for another reason…

6. You’re so beautiful

On quitte deux secondes l’émotion et on plonge dans un contexte plus guilleret. Comme quoi il n’y a qu’un pas entre la déprime et l’allégresse. 

C’est LA chanson « feel good » de la  série. Jim Beanz, Justin Bostwick et Jussie Smolett (Jamal Lyon) s’y sont mit ensemble pour nous concocter ce merveilleux son qui me donne le sourire et envie de danser à chaque fois que je l’écoute. Parfaite pour des soirées entre filles (hein, vous là!), soirées entre mecs (bah oui, ça nous arrive aussi), barbécues. Bref, à jouer partout. C’est une chanson intemporelle, punchy, qui ne se limite pas à une génération (je n’ai pas trouvé l’adjectif, t’as vu ? Genre ça peut parler aux plus vieux comme aux plus jeunes 😁). Encore un qui rappelle les 80’s, 90’s. En France, ça équivaut à peu près à du Cloclo  « Alexandrie, Alexandra ». Très dansante et rayonnante. C’est aussi avec cette chanson que Jamal a fait son coming out.

5. Chasing the sky

« A family song » comme dirait Lucious Lyon. Une hymne chantée par les trois musiciens de la famille (Lucious, Jamal et Hakeem) pour montrer à quel point la Lyon’s Family est soudée et indivisible. Viser toujours plus haut « ensemble ». Le rythme est calme et entraînant. Les paroles s’accrochent tout de suite à vos lèvres.

4. Conqueror

J’ai découvert ce son pour la première fois dans l’album de Estelle. Il a été reprit dans Empire par elle-même en duo avec Jamal Lyon à travers une puissante ballade. Elle annonce l’entrée de Estelle dans la Empire’s Family. Cette chanson se situe dans le même contexte que Elastic Heart de Sia ou Roar de Katy Perry. Elle parle de combattre, de toujours garder la tête haute peu importe les obstacles. La mélodie est relaxante et les paroles toujours aussi percutantes.

We all make mistakes, you might fall on your face.. But you gotta get up

Oh I just can stand, can’t leave on my knees.. ‘Cause I am a conqueror…

3. Good Enough

C’est la première chanson qui nous plonge dans la vie de Jamal et qui dénote l’ambiguïté de sa relation avec Lucious. Jamal n’est pas assez bon pour son père. Il a, toute sa vie, essayé de lui prouver qu’il était un « homme », qui mérite autant son amour que ses frères, que son orientation sexuelle n’enlève rien au fait qu’il est Jamal Lyon, son fils. Mais en vain. Il le vit mal et l’exprime à travers cette chanson rythmée aux lyrics poignants. Encore un coup de maître de Timbaland et son protégé Jim Beanz.

I gave you all of me, but it’s still not enough to make you happy[…]

I tried to show you that I’m strong, but you don’t even matter […]

Feels like I’ve walked five thousand miles, but it don’t even come close

Feels like I’ve tried to make you smile, but you don’t need to care, no

I’ve never been big enough to pay your dues, but I keep trying[…]

I just want you to look at me, and see that I can be, Good Enough, Good Enough, Good Enough…

2. Powerful

L’annonce de l’arrivée de Alicia Keys dans la série a résonné comme une douce mélodie dans mes oreilles. Parce que vous savez, Alicia Keys c’est non seulement No one, New York, Girl on Fire, Some people et j’en passe. Mais aussi une personne chaleureuse, fort aimable et SAUVAGEMENT BELLE. Cette arrivée a été couronné par Powerful, un excellent tube qu’elle a interprété en duo avec Jamal. Quelques jolies notes de piano, une excellente mélodie et un message d’espoir.

I see a colorful future, where skin don’t define any human, The stars are the only things shooting…

Powerful, there’s so much strength in you and me, 

Powerful, a breath away from victory, I matter, you matter, we matter…

Et le baiser en bonus 😍. Voyez comment Alicia Keys réussit à faire oublier à un gay qu’il est gay 😁. Powerful, you are Alicia!!!

1. What is Love

C’est le tube par excellence de Empire. Tout de suite des vocals qui vous donnent la chair de poule. Interprété par la voix suave, douce et puissante de Veronica Bozeman, What is Love nous plonge dans un tourbillon d’émotions dénotant un sentiment de solitude et d’abandon. C’est le cri de désespoir d’un Lucious Lyon longeant seul le couloir de la mort. Le premier épisode de la série commence sur cette chanson. C’est ce qui m’a tout de suite accroché parce que pour moi, les premières minutes d’une série sont très déterminantes. Et je présume que c’est ce qui a fait accrocher la majorité de ceux qui suivent la série. Une puissance vocale, une puissance lyrique, une mélodie EN-VOÛ-TANTE, un coup de coeur, tout simplement.

I would tell you that I love you tonight, but I know that I’ve got time on my side

Where are you going ? why do you living so soon ? Is it somewhere that is better for you ?

What is love, if you’re not here with me? What is love, if you’re not garanteed…

Evidemment, il en reste de très très belles que je n’ai pas pu citer ici comme NY Raining (Charles Hamilton & Rita Ora), Whatever makes Happy (Jennifer Hudson & Juicy J), Dynasty (Yazz & Timbaland), Mama (J. Smolett) etc… etc… Y’en a tellement. Empire est une véritable usine à tubes.

La saison 4 a déjà commencé sur Fox. Pas d’inquiétude pour ceux qui n’y sont pas encore, je ne vais pas vous spoiler. Par contre, je peux vous dire que les premiers épisodes sont déjà topissimes. On souffre toujours de l’absence de Timbaland mais la Lyon’s Family n’a pas fini de nous surprendre.

Pour ceux qui n’ont pas encore suivi cette série, j’ai juste un truc à vous dire: vous attendez quoi ? Foncez-y !!

Pour les adeptes, quel est votre top 15 ?

6 commentaires sur “Série Empire : Drama & Musique

Ajouter un commentaire

  1. J’adore cette série!! Mais genre J’adoooore, elle est grave additive, étant en plus une grande fanât de la musique autant de dire que j’ai adhéré dès le premier épisode et avec Cookie c’était une série pour moi! Super article! Si je peux te conseiller la série Star, comme tu es plus en avances sur moi sur les saisons (début saison 3 pour moi) tu as dû entendre parler d’un crossover! Bref si tu hésites à regarder cette série, si tu ne le fais pas déjà je trouve qu’elle est du même style exception faite que c’est un groupe de filles.

    Aimé par 1 personne

    1. Ahaah je regarde Stars aussi. Le cross over aussi j’ai suivi, C’est dans le début de la saison 4. Pour l’instant, j’adore Stars.. Et Empire 😍😍 Ravi de voir que tu partages le même avis 😘😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :