Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

Titre : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Auteur : Raphaëlle GIORDANO

Editeur : Eyrolles

Genre/Thème : Roman/Développement personnel

Parution : Septembre 2015

Résumé :


– Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë. – Une quoi ? – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… – Mais… Comment vous savez tout ça ? – Je suis routinologue. – Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves..

Mon avis

Ah tiens, un best Seller ! Aujourd’hui je vous parle de ce livre que vous avez sûrement vu passer par ci et par là. Je n’ai pas voulu m’attarder sur les avis positifs ou négatifs qu’y a eus dessus. Vu l’engouement que ça a suscité, j’ai voulu m’y pencher personnellement pour me faire ma propre opinion. 

Alors le titre : racoleur. Merci Confucius !! Elle aurait pu citer l’auteur de la citation, non ? C’est la moindre des choses. Si elle se l’approprie bah ça en dit long sur le reste mais bref, passons. Que dire du résumé ? Tout de suite ? Ça pue le magazine féminin de seconde zone. Ah tiens ! Du bonheur à l’horizon, super ! Je sens que je vais bien m’ennuyer avec cette Camille. – Mais bien sûre que non! C’est un best-seller, tu t’en souviens ? – Ah oui j’oubliais. Je suis très enthousiaste ! Je jette un coup d’oeil à la couverture et c’est plutôt sympa bien que trop « rose ». On est très loin du grand art mais c’est déjà ça. Alors je fonce tête baissée.

Dès les premières pages, on se rend compte du style de l’auteur : vide, pauvre et plat. On dirait une rédaction d’un élève de primaire. Il n’y aucun dynamisme dans le récit et les scénarios sont d’une évidence abracadabrantesque. Une femme mal dans sa peau qui doit assumer un mari distant, un enfant qui a du mal à communiquer et un job pourri est victime d’un accident de voiture dans un coin perdu et ding! Son téléphone ne capte plus. Elle tombe donc par le plus parfait des hasard sur un Manitou « routinologue » (wow le génie !) qui, au bout de six mois, la transforme – à coup de formules caricaturales relevant d’une naïveté déconcertante – en Monica Bellucci saupoudré de superpouvoirs à qui tout réussit désormais : elle a confiance en elle à 200%, une assurance de fou, une vie de couple guillerette, un rajeunissement fulgurant, un dégraissage fonctionnel, tiens elle se fait même accoster par quatre mecs en 20 minutes, la chance !!!

Camille, le personnage principal de cette « histoire », est insipide, fade et – comme je l’avais flairé – profondément ennuyeuse. J’ai juste eu envie de la baffer continuellement. Aucune personnalité.

J’avoue que l’idée de départ est assez originale: Brasser les différents outils populaires et approuvés du développement personnel et mettre une histoire derrière, genre roman. Mais littéralement exempt de qualités littéraires – et certainement douée en tant que coach – tout ce que l’auteur a réussit à nous concocter, c’est une successions de niaiseries, de formules à l’emporte-pièce, de citations éculées et une vision plus que restreinte et réductrice du développement personnel. Je me disais « Allez, Raphaëlle ! Ne sois pas si superficielle, creuse un peu plus » et elle m’a prise au mot: le récit est creux.

Difficile de qualifier ce livre « d’oeuvre littéraire ». Une intrigue absente, des enchaînements décousus. La lecture est vraiment pénible. Trop de clichés et de stéréotypes. Les méthodes utilisées sont plutôt communes, vues vues et revisitées encore et encore. Je n’ai rien appris de nouveau dans ce bouquin. L’auteur reprend presque du Laurent Gounelle « Les dieux voyagent toujours incognito ». J’ai envie de dire « lol » mais je ne le dirai pas. C’en fait au moins un auteur que Gounelle surpasse de loin, c’est déjà une bonne chose de faite pour notre cher Laurent.

Bon, je pourrai parler jusqu’à n’en plus finir mais voilà, vous l’aurez compris, ce livre a été une déception et je ne suis même pas déçu de le réaliser, ni même surpris. Le résumé m’avait mit la puce à l’oreille. Par contre, je tenais à saluer la puissance de l’auteur niveau Marketing. Elle a réussi à faire d’une belle merde un best-seller 👏👏 

En conclusion, si vous cherchez un « roman », prière de passer votre chemin.. Par contre si vous voulez vous divertir avec un texte léger, de la psychologie de comptoir et une thérapie à deux balles, plongez-y, vous serez servit. Pour ma part, je le vois plus dans la case « humour involontaire » que dans « développement personnel« . Il faut dire qu’elle a surtout développé personnellement son compte en banque. Verdict : Livre très mal écrit et sans intérêt.

23 commentaires sur “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

Ajouter un commentaire

  1. « Elle a réussi à faire d’une belle merde un best-seller 👏👏 » mdr. Ce livre ne m’a jamais au grand jamais attiré, la couverture je la trouvais moche donc c’était déjà un mal barré, et à en lire le résumé j’ai juste passé mon chemin…

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai commencé à le lire mais je ne l’ai pas fini car j’ai trouvé que ce genre d' »expérience » de développement personnel doit se vivre et pas se lire…Et puis comme tu le disais en 4 mois toute sa vie a changé. C’est finalement plus déprimant pour ceux qui essaient de changer leur vie qu’autre chose, car ce n’est pas si facile. Il y a des livres plus inspirants pour cela.

    Aimé par 1 personne

  3. Ma soeur ne l’a pas fini, pas d’histoire elle m’a dit.

    Pour ma part, je l’ai lu et je l’ai apprécié pour un chose, parce que même si je le savais déjà j’ai compris que si on veut on peut et qu’on s’enfonce toute seule dans la lassitude et le mécontentement et qu’en sortir est facile

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :